myjolieflower

Mode Beauté Lifestyle
Beauté

J’ai testé pour vous : la cure de sébum

Depuis le premier confinement on en entend parler de tous les côtés : sur les blogs, Youtube, dans la presse… j’ai nommé la cure de sébum. Le principe ? Ne pas se laver les cheveux pendant un mois pour accorder une seconde jeunesse à notre chevelure. C’est déroutant (et dégoûtant ?), je vous l’accorde.
Je me suis sacrifiée, j’ai testé pour vous la cure de sébum et je vous dis ce que j’en pense.

La cure de sébum, pourquoi faire ?

Le but est de faire une detox de nos cheveux pendant 30 jours, pour réguler la production de sébum de notre cuir chevelu, hydrater nos longueurs et surtout protéger nos cheveux des agressions subies à coup de sèche-cheveux, fers à lisser, et shampoing siliconés.

Le cuir chevelu est agressé par les sulfates contenus dans les shampoings (c’est grâce à eux que le shampoing mousse). Le principe est le même pour la peau d’ailleurs. Plus on enlève le sébum avec du savon, plus le cuir chevelu (ou la peau) est agressé et sec, donc plus il produit de sébum. C’est un cercle vicieux. Le but de la cure est aussi de permettre la régulation du sébum, ainsi d’espacer ses shampoings. Se laver les cheveux tous les jours n’est pas vraiment recommandé, ça les abime beaucoup. Le mieux est de faire 1 à 2 shampoings par semaine.

Cette pratique est très largement adoptée par les “bio-addict” et toutes celles qui prônent les routines cheveux naturelles. Mais pour le grand public, cette pratique est méconnue. Elle s’est largement répandue pendant le 1er confinement de mars, le principe étant de ne pas se laver les cheveux, autant le faire quand on est forcé de rester à la maison pendant un mois.

“C’est dégoûtant” dira-t-on. Alors oui c’est vraiment déroutant de ne plus se laver les cheveux. Mais je vous explique comment faire ça correctement.

Comment faire une cure de sébum ?

Comme expliqué précédemment, le principe est de ne pas se laver les cheveux pendant 30 jours. Oui mais pas que… il y a toute une routine à adopter pour que la cure se déroule le mieux possible.

Etape 1 : Se laver les cheveux

Et bien oui, avant de ne plus se laver les cheveux pendant 1 mois, l’étape primordiale est de les laver ! Mais pas avec n’importe quoi. On utilise un shampoing bio, sans silicone, et puis c’est tout. Pas de masque, pas d’après-shampoing, rien.
Vos cheveux ressembleront à une boule de nœud puisqu’ils n’auront pas eu leur dose de silicone qui sert démêler tout ça. Mais on se retient.

Je recommande les shampoings de la marque Lavera, qui sont des shampoings bio.

Etape 2 : Se brosser les cheveux tous les jours

On utilise pour cela une brosse en poils de sanglier. Le but est de les brosser minutieusement tous les matins et tous les soirs, en partant des racines jusqu’aux pointes. Cela permettra au sébum produit en racine d’être réparti sur les longueurs et en fin de cure sur les pointes. Ainsi il ne restera pas accumulé en racines au risque d’étouffer le bulbe.

Le rituel de brossage est différent de celui que vous pratiquez habituellement. On ne parle pas de 3 coups de brosse et hop c’est réglé. Il faut brosser pendant quelques minutes et dans “tous les sens”. Ne pas oublier de se brosser les cheveux la tête en bas par exemple.
Ensuite vous pouvez masser votre cuir chevelu avec vos doigts: cela active la circulation sanguine ce qui favorise la pousse des cheveux.

Après chaque brossage, on nettoie sa brosse avec de l’eau et du savon : c’est primordial. On veut répartir le sébum mais on veut se débarrasser de la poussière et des cellules mortes accumulées sur nos cheveux.

Je recommande les brosses de la marque TEK. En dehors de la cure de sébum, ces brosses sont très bien puisqu’elles sont avec des picots en bois ou avec des poils de sanglier, ce qui évitera de casser vos cheveux.

Etape 3 : Eviter de trop s’attacher les cheveux

On peut se faire une tresse ou un chignon lâche, ou encore attacher ses cheveux en arrière à l’aide d’une pince crocodile, mais il faut absolument “laisser respirer” le cuir chevelu.

Il est recommandé de passer ses mains dans ses cheveux au niveau du cuir chevelu pour “décoller” ses racines.

Etape 4 : Changer sa taie d’oreiller régulièrement

Même très régulièrement. Comme les cheveux ne sont pas lavés, de la poussière et des cellules mortes s’y accumuleront. On n’a pas envie de retrouver tout ça sur notre peau.

Etape 5 : Ne pas insister

Si vous sentez que votre cuir chevelu démange trop, vous pouvez rincer vos cheveux à l’eau claire.
Si vraiment vous ne supportez plus, que ça tire, ou que ça fait mal alors lavez vos cheveux !!

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’ai commencé la cure pendant le mois de mars. Pour vous expliquer mon parcours capillaire, j’ai longtemps maltraité mes cheveux (fer à lisser, décolorations, soleil, eau de mer, routine de supermarché…). Mes cheveux étaient tellement secs et cassants, ce n’était vraiment pas joli. Pendant 1 an ½ j’ai coupé mes pointes abimées très régulièrement et je suis passée à une routine entièrement bio, sans utilisation de chaleur. Mes cheveux ont incroyablement poussé et c’est grâce à ça que j’ai cette base longue et saine aujourd’hui.

J’ai testé beaucoup beaucoup de routines à base de produits naturels, bio et j’étais convaincue de leur efficacité quand j’ai trouvé la bonne. La cure de sébum était le seul truc que je n’avais pas testé. Comme tout le monde je me suis dit que c’était le moment, quitte à ne pas sortir de chez soi, et que j’allais faire cette expérience capillaire.

J’ai donc fait mon premier shampoing et j’ai entamé ma routine spéciale.
Au bout de 3-4 jours mes cheveux ont commencé à regraisser, comme à leur habitude. Je les ai minutieusement brossés tous les jours, comme expliqué plus haut. Je ne vais pas vous mentir, c’était pas cool pendant 1 semaine à 10 jours : se voir avec les cheveux gras et plats… c’est pas terrible.
Au bout de 10 à 15 jours, le sébum s’est “transformé” et est devenu “sec”. Mes cheveux ne paraissaient plus gras mais brillants et étaient très doux. C’était étrange !
Au bout de 30 jours, le sébum n’avait pas atteint mes pointes, mais au vue de la longueur de mes cheveux, c’était un peu compliqué. Et je ne voulais pas attendre encore plus ! Le shampoing était hyper satisfaisant.

Bilan

Après le shampoing mes cheveux étaient beaux… mais sans plus. J’ai pu espacer un peu mes shampoings mais je n’ai pas une nature de cheveux qui regraisse spécialement vite alors pas énormément de changement sur moi.
Concrètement, un bain d’huile que je laisse poser sur mes cheveux toute la nuit avait le même effet que la cure !

Déception certes, mais c’est le jeu ! J’ai voulu tester, maintenant je sais que ça ne me convient pas. Et ce n’est pas plus mal 😂. J’étais ok pour tester pendant la confinement, mais le faire en tant normal, je suis plus réticente.

Je pense que c’est parce que mes cheveux sont décolorés que l’effet n’était pas incroyable. J’avais fait un léger balayage en septembre, mes cheveux avaient donc besoin de plus de soins que lorsqu’ils étaient naturels. Ainsi, simplement le sébum n’était pas suffisant pour hydrater et nourrir mes cheveux. Habituellement je fais 2 bains d’huile par semaine, alors forcément, ça ne fait pas le poids…

Mais je pense sincèrement que les personnes qui ont leurs cheveux au naturel y verront un effet plus bénéfique, c’est d’ailleurs pour ça que cette cure est plébiscitée par les green-addicts.

La cure de sebum n’est donc, selon moi, pas la solution miracle pour avoir des beaux cheveux ! Le secret :
– Bain d’huile avant chaque shampoing
– Routine naturelle 100% bio
– Pas de chaleur (sèche-cheveux, fer à lisser)
– Faire preuve de patience

FAQ

Est-ce que les cheveux sentent mauvais?
Pour ma part non. Le fait de nettoyer ma brosse deux fois par jour avec de l’eau et du savon a sans doute beaucoup aidé à ça.

Est-ce que ça démange?
Non plus. Aucune démangeaison, aucune gêne. En dehors de l’aspect visuel gras, je n’ai pas eu de changement. Encore une fois, le fait de brosser mes cheveux minutieusement avec une brosse en poils de sanglier a permis de retirer les poussières et peaux mortes et ainsi, pas de démangeaisons.

Est-ce que tout le monde peut le faire?
Les personnes sujettes au psoriasis, et tout autre problème du cuir chevelu ne devraient pas tester cette pratique au risque d’aggraver le problème.

Est-ce qu’on doit obligatoirement attendre 30 jours?
Le but est que le sébum produit en racine soit étendu sur les longueurs pour arriver jusqu’aux pointes. On parle de 30 jours de cure mais si vous avez les cheveux courts ou mi-longs, il vous faudra moins de 30 jours. On arrête la cure quand la totalité des cheveux est “sébumée” si je peux dire.

Est-ce qu’on peut mettre des produits sur nos cheveux pendant la cure?Normalement non, mais je mettais tout de même une goutte d’huile sur mes pointes sinon elles étaient beaucoup trop sèches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :